LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

institut tunisien des études stratégiques
ACCUEIL/ Actualités
22 Octobre 2018

Le Forum de Bizerte sur l'économie bleue appelle à impulser de nouvelles relations euro-méditerranéennes

Actualités

L’appel de Bizerte insiste sur l’importance de substituer aux politiques stéréotypées d’autres politiques plus souples et plus efficientes.

Les travaux du forum méditerranéen sur l’économie bleue organisé à Bizerte, ont été clôturés dimanche.

Un appel a été lancé, à cette occasion, aux gouvernements pour donner un coup de fouet aux relations euro-méditerranéennes sur de nouvelles bases ainsi que pour donner vie et efficacité aux structures de coopération entre les deux rives de la Méditerranée dans plusieurs domaines: développement, sécurité, émigration, environnement, gestion de la démocratie et dialogue des cultures.

L’appel de Bizerte insiste sur l’importance de substituer aux politiques stéréotypées d’autres politiques plus souples et plus efficientes qui permettent d’éradiquer la pauvreté, promouvoir l’inclusion et la justice sociale et intégrer les marginalisés dans l’économie et la grande société méditerranéenne, ce qui contribuera à faire face à la menace du terrorisme et au problème des flux migratoires. 

Dans cette optique, l’appel de Bizerte vise le lancement de grands projets pour faciliter la coopération dans divers domaines et aller de l’avant dans l’édification d’un avenir commun pour les pays de l’espace euro-méditerranéen sur la base du respect mutuel, du dialogue constructif, des intérêts réciproques, d’un partenariat solidaire, et d’une approche globale du développement durable.

Sonnette d’alarme sur les pressions exercées sur la Méditerranée

 

Le forum de l’économie bleue de Bizerte tire la sonnette d’alarme sur les pressions de taille exercées sur la Méditerranée par le tourisme (environ 200 millions de touristes annuellement), la pollution industrielle et les accidents maritimes (environ 300 millions de tonnes de produits pétroliers et chimiques dangereux passent à travers cette mer) a affirmé, dimanche, le ministre des Affaires locales et de l’Environnement, Riadh Mouakher.

Il a mis l’accent, lors de la deuxième journée de la première édition du forum méditerranéen sur l’économie bleue organisée à Bizerte, sur l’importance que la Tunisie attache à la coopération avec les pays de l’espace euro-méditerranéen pour faire face aux risques de dégradation du milieu marin.

Il a rappelé la ratification, par la Tunisie, de conventions internationales et régionales relatives à l’environnement marin et côtier, la biodiversité et la protection des espèces terrestres et marines.

De son coté, le gouverneur de Bizerte Mohamed Gouider a passé en revue les projets de développement relatifs à la mer et l’eau dans la région à l’instar du programme de dépollution intégrée du Lac Bizerte et de celui relatif à la protection de la plage de Rafraf contre l’érosion, outre des études sur les projets de protection de la corniche de Bizerte et de Chatt Mami à Ras Djebel.

Prenant la parole, le Secrétaire général adjoint de l’Union pour la Méditerranée (UpM), Miguel Garcia-Herraiz a, notamment, mis l’accent sur le besoin de spécialisation dans le domaine de l’économie bleue. 

Le conseiller principal pour la sécurité nationale auprès du président de la République Kamel Akrout a souligné les nombreux défis auxquels la Méditerranée est confrontée, mettant l’accent sur la nécessité de soutenir les initiatives régionales et la coopération internationale sérieuse et efficace.

Le directeur général de l’Institut tunisien des études stratégiques, Néji Jalloul a, pour sa part, expliqué que l’Institut a déjà élaboré les grandes lignes d’une stratégie élargie pour repenser le modèle de développement, en comptant sur les ressources du pays.

La première édition du Forum méditerranéen sur l’économie bleue, tenue 20 et 21 octobre à Bizerte, est organisée par l’Institut tunisien des études stratégiques, en partenariat avec le gouvernorat et la municipalité de Bizerte, ainsi que l’Union pour la méditerranée, l’Union européenne, l’ambassade de France en Tunisie et plusieurs composantes de la société civile, avec la participation d’experts et de spécialistes tunisiens et étrangers dans la protection et la gestion des ressources de la mer et des océans.

Parmi les thèmes traités sous forme d’ateliers à ce forum, figurent l’environnement maritime, les nouvelles frontières maritimes, les loisirs et la culture de la mer.

L’économie bleue est axée sur la gestion durable des ressources en eau et la protection des mers et des océans au profit des générations actuelles et futures, lequel constitue un objectif commun que les pays du bassin méditerranéen visent à réaliser dans le cadre des partenariats et de l’échange d’expériences.

 

Source: HuffPost Tunisie avec TAP

Mots clés : Forum de la mer
Recherche